Depuis quand existe le groupe ?

Les Jokers existent depuis 7 ans.

 

Pourquoi un tel nom pour votre groupe ? Un rapport avec votre style de musique ?

The Jokers c'est la face caché des morceaux mythiques. C'est un nom qui incite à révéler une autre facette des titres connus récents, ou plus anciens. Notre objectif c'est de créer des surprises, des mélanges improbables entre des styles, des époques ou des artistes . Nous faisons des mash up, on chante des titres sur des rythmiques de morceaux différents, dans des styles différents.

Cela donne AC/DC qui rencontre Rihanna et Lenny Kravitz, Queen qui chante avec Mathieu Chedid, c’est aussi le Spencer Davis Group qui bouscule Midnight Oil, et Maroon 5 qui se frotte à Chic et Claude François. Ce que l'on adore c'est détourner complètement un morceau de son style d'origine. C'est ce que nous avons fait à Toxic de Britney Spears et que l'on a rebaptisé "Botoxic".

The Jokers c’est du rock, de la soul, de la funk, de la disco, de la samba… une programmation éclectique, des medleys et des mash-up

 

THE JOKERS, un projet ou une aventure d’amis et bande de potes ?

C'est d'abord un projet d'amis. Des amis passionnés par la musique qui ont eu le projet de créer des choses nouvelles avec des morceaux connus. Et pour cela il fallait les quatre rockeurs militants de la musique live. Sandrine Quétier (comédienne, animatrice TV et chanteuse de rock depuis de nombreuses années), Santi (Directeur artistique music, producteur, fondateur et batteur de la Mano Négra), Thomas Courcelle (déjà 4 albums produits) et Ludovic Patsouris (avec plusieurs groupes de rock, de blues et de soul derrière lui). 
Pour nous la musique ça se joue live !!
Sans aucune boucle enregistrée, sans aucun sample, que de la musique live.

 

Grimer son visage, un clin d’oeil à AC-DC KISS ? Qui vous inspire et qui sont vos idoles ?  

Ce maquillage est un mélange de Kiss et du Jokers de Batman. Se grimer le visage c'est une façon pour nous rentrer dans des personnages. Des personnages multivies et double face comme nous. Le jour, les gens normaux, avec des familles, des jobs, des responsabilités, et la nuit des Jokers qui font de la musique sur scène et se transcendent pour le public. Nous sommes des Jokers double-face, comme nos vies, comme les morceaux que nous reprenons et à qui nous donnons une autre vie.
 

Nous avons des idoles très variés. Plutot Rock mais chacun par ses expériences amène des inspirations différentes. C'est comme ça que l'on se retrouve avec AC/DC, Midnight Oil, Les Beatles, mais aussi, Rihanna, Chic, Daft Punk et tant d'autres.

 

Belgique, Paris, et après ?

N'importe où, où les gens ont envie de faire la fête. Nous jouons beaucoup en France, à Paris oui mais aussi en province, Lyon, Marseille, Cannes, Calais, Lille, Tours, Caen … et depuis peu dans d'autres pays, le Maroc, L’île Maurice... et biensur chez nos amis Belges.
Nous croisons les doigts pour que cela continue.

 

THE JOKERS, un groupe qui se distingue par quoi ?

Par des soirées et des concerts ultra festifs. Un concert des Jokers c'est une soirée où les gens ne font que danser et chanter. d'ailleurs notre devise est devenue : T'OCCUPE ET DANSE. une façon de dire aux gens, "ne vous prenez pas la tête, vous êtes là pour danser et faire la fête". Pour nous un concert réussi c'est un concert où tout devient fou, en principe les gens finissent le concert avec nous sur la scène et tout le monde danse et chante avec nous.

De temps en temps sur nos concerts nous proposons au public de se faire maquiller pendant le show. Et tout le monde se transforme avec une bouche, ou un œil de Jokers. Et ça nous plait beaucoup. On en fait plus qu'un avec la salle.

 

Votre style musical se rapproche du rock, mais pas que. Vous pouvez nous en dire plus ?

C'est un vrai mélange de plein de genre musicaux. Du Rock, de la funk, du disco, du blues, de la samba. Tant que cela fait danser, pour nous c'est bon.

 

Pour le futur ? Une récompense souhaitée où un objectif secret à atteindre ?

Nous ne cherchons pas de récompense, loin de là. Il y a des groupes géniaux partout que l'on respecte et qui méritent de grandes récompenses. Nous sommes modestes. Notre objectif c'est de pouvoir continuer à jouer sur de très belles scènes. Nous avons commencé au Sentier des Halles, au Réservoir, au Bus Palladium, Récemment nous avons joué deux fois à l'Olympia, puis à la Cigale. C'est incroyable de pouvoir faire ça. On aimerait bien un jour faire un gros festival pour faire danser encore plus de monde. Mais chaque chose en son temps, pour l'instant... 'T'occupe et danse.

 

The Jokers
T’occupe et danse

© 2019 - The Jokers 
Site créé avec WIX.